J’ai une rupture du ligament croisé. Dois-je me faire opérer?

Le ligament croisé antérieur se situe au milieu du genou. Il permet la stabilité de l’articulation en rotation. Il limite aussi les mouvements du tibia vers l’avant. Le ligament rompu ne peut généralement pas cicatriser par lui-même. Dans les semaines suivant la rupture, habituellement le patient va récupérer la mobilité et la force. Cependant, il va souvent apparaitre une instabilité du genou; la sensation que le genou n’est pas fiable, lache, ne tient pas lors de changement de direction, d’efforts… Les patients les plus âgés, les moins actifs iront généralement bien sans chirurgie. Par contre, les patients les plus jeunes, les plus actifs ou pratiquant un sport pivot risquent de se sentir limités dans leurs activités et auront des bénéfices de la ligamentoplastie.
D’autre part, l’instabilité chronique favorise les lésions des ménisques, en particulier interne et l’usure du cartilage. L’arthrose survient ainsi régulièrement dans les 15 ans suivant la rupture. Cette survenue précoce souvent vers 30-35 ans si la rupture à eu lieu à 20 ans est handicapante et de prise en charge limitée chez des patients encore beaucoup trop jeunes et actifs pour bénéficier d’une prothèse de genou.

 

Puis-je avoir une ligamentoplastie immédiatement? Ou vaut-il mieux attendre quelques semaines après la blessure?

Juste après la rupture du ligament, le genou a souvent un volumineux épanchement, une diminution des amplitudes articulaires et une faiblesse musculaire. Permettre à votre genou de récupérer en attendant quelques semaines, va permettre une rééducation plus rapide et moins douloureuse après la chirurgie. Il ne s’agit absolument pas de temps de perdu.

 

Dois-je faire de la rééducation avant la chirurgie?

Un programme de rééducation pré-opératoire va permettre de récupérer plus rapidement les mobilités et la force du genou. Cela rendra la rééducation post-opératoire plus facile (ou moins difficile).
Ainsi une étude réalisée en 2013 montrait qu’une rééducation de 6 semaines en pré-opératoire permettait d’obtenir une plus grande force et une meilleure agilité 3 mois après la chirurgie (1). Le retour au sport était aussi plus précoce. Ces résultats sont validés par de nombreuses études.
Que puis-je faire juste après la chirurgie?
Cela dépend de très nombreux critères, allant des habitudes de votre chirurgien, de la technique utilisée, de la présence d’une lésion méniscale associée. Par exemple, en cas de suture méniscale, l’appui complet sera interdit initialement. L’utilisation de béquilles est habituelle les premiers jours afin de diminuer la douleur et attendre une certaine tonicité du quadriceps. La kinésithérapie est débutée immédiatement.

 

Quand puis-je refaire du sport après la ligamentoplastie?

La reprise de certains sports est précoce mais se fait de manière très progressive en tenant compte de votre récupération mais aussi du temps de cicatrisation du nouveau ligament.
Pour avoir un ordre d’idée, dès les premieres semaines, votre kinésithérapeute pourra vous faire travailler sur vélo ou en piscine dès que la cicatrisation de la peau et les mobilités le permetront. La natation tranquille (battement du crawl, pas la brasse) et le vélo (en travaillant plus la mobilité que la résistance) vont vous aider à récupérer.
La course est reprise par un programme de fractionné très progressif à 3 mois.
Les pivots, les accélérations puis les sports de pivots sans contact peuvent être repris vers 6 mois.
Les sports de pivots avec contacts tels que le football, handball sont repris vers 8 mois à condition que tous les voyants soient au vert.
La reprise de la compétition varie donc entre 6 mois à 12 mois et peut parfois être plus longue. La récupération du niveau, de l’aisance, la disparition des appréhensions peuvent prendre plusieurs années comme expliqué dans cet article. « Ligament croisé, reprise de la compétition à 6 mois, vraiment? »

 

Est-ce-que la chirurgie va réussir?

Concernant la stabilité du genou, la chirurgie est efficace. Il faut cependant noter que 5% des patients se blessent à nouveau et rompent la ligamentoplastie, le plus souvent dans la première année. Concernant la reprise du sport, les résultats sont bons mais pas garantis. Entre 65% et 85% réussiront à rejouer. Mais un an après la chirurgie, seulement un tiers auront retrouvé leur niveau de jeu (2). La persévérance, la motivation et la lutte contre vos apprehensions sont les points clefs qui favoriseront votre reprise.

 

Pour aller plus loin :

1. Shaarani SR, O’Hare C, Quinn A, Moyna M, Moran R, O’Byrne JM. Effect of Prehabilitation on the Outcome of Anterior Cruciate Ligament Reconstruction. Am J Sports Med. 2013;41(9):2117-2127.
2. Ardern CL, Webster KE, Taylor NF, Feller JA. Return to the Preinjury Level of Competitive Sport After Anterior Cruciate Ligament Reconstruction Surgery: Two-thirds of Patients Have Not Returned by 12 Months After Surgery. Am J Sports Med. 2011;39(3):538-43.

A propos de l’auteur :

Chirurgien orthopédique et médecin du sport, le Docteur Julien Even opère les pathologies de la hanche du genou et de la cheville. Il est aussi médecin de l’équipe professionnelle du Paris Football Club.

Pin It on Pinterest

Partagez ?

"On ne jouit bien que de ce qu'on partage" Madame de Genlis